Ce site est destiné au joueur de la saga écossaise d'Ars Magica


    [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Partagez
    avatar
    Duncan
    Mage confirmé
    Mage confirmé

    Messages : 421
    Date d'inscription : 24/04/2014
    Localisation : Dun Loch

    [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Message par Duncan le Mer 20 Aoû 2014 - 15:39

    Scénario  II : La maison aux féeriques

    Avant de vous conter cette étrange rencontre que nous avons eu dans cette maison en ruine qui se situe sur les rives du loch, je tenais à rapporter quelques autres faits qui renforcent l’atmosphère magique et mystérieuse des environs.

    Encore une fois, et vous m’en voyez désolé, ce n’est point Gwendoline qui vous rapporte cette affaire, mais votre serviteur, Duncan aidé de la maga Zeleph.

    C’est cette dernière qui a découvert un chien étrange au village d’Ulfolhaigh. Ce chien, à la fois étrange et prudent s’est approché de Zeleph alors que cette dernière y avait des affaires à conclure. Ce chien, un Wolfhound selon ce qu’il m’a été rapporté, est un chien immense. Il peut sans difficulté vous renverser avec un peu d'élan car mesurant, debout sur ses pattes arrières, près de 7 pas de haut !! Avec sa robe grise, il semblait, en dehors de sa grande taille, des plus banals. Mais Zeleph remarqua néanmoins certaines choses, notamment, que le chien a un oeil vert et un oeil bleu, qu’il adore les enfants (Catherine, la pupille de Zeleph peut en témoigner), qu’un sortilège magique a permis de détecter une aura surnaturelle autour de cet animal sans toutefois en préciser les éléments, que cette bête était impeccable (poils brossés et propres), pas agressif et même amical.

    Et vous allez voir que ce chien a grandement contribué à découvrir nombre de mystères. Son secret étant le premier de ces mystères.

    Mais en attendant que je vous explique ce qu’il sait passé, je dois vous rapporter que que notre communauté est installée maintenant depuis quelques temps sur cette île entourée de brumes que nous avons baptisée “Dun Loch”, nous avons pris l’attache de gens appartenant aux communautés voisines pour commencer à négocier et effectuer quelques échanges. Par exemple, Sylver, que nous avons nommé en quelque sorte chef de l’alliance, a rencontré Volger pour évaluer ce que nous pourrions échanger avec lui sur le plan magique. il en résulte que Volger ne possède en terme de pions que du Corpus et du Vim.
    Il est prêt à nous échanger un rituel de sort d’aegis d’une amplitude de 5 si nous le souhaitons.
    Il ne fait des échanges de pions que lors du tribunal qui a lieu tous les 7 ans.

    J’ai quant à moi, trouvé des objets ressemblant à des outils en pierre taillés grossièrement utilisés afin de marteler la surfaces des énormes pierres pictes gravées et assemblées dans un vague cercle dessinant une clairière au coeur de la forêt.  Ces pierres sont fabriquées sur une période assez longues, presque 2 ans, comme si le façonneur travaillait au ralenti. Vu que ce cercle de pierres du régio n’est pas encore étudié, nous décidons de réfléchir à une solution pour qu’elles ne soient pas détruites car cela pourrait mettre fin à un sort qui pourrait nous être utile.
    Plusieurs mages ont ressentit le fait d’être épiés par quelque chose ou quelqu’un.
    C’est à cette occasion que j’ai eu l’impression d’être épié. D’autres que moi s’en sont aperçus également. C’est à force de persévérance que nous avons fait connaissance avec deux communautés d’habitants de l’ile quasi invisibles pour nous. Il s’agit de personnes qui semble ne pas être en phase avec le déroulement du temps, à moins, finalement, que cela soit nous qui ne le sommes pas ? Intéressante question… La magie hermétique n’est pas capable d’interagir avec le “temps”, son écoulement, afin de l’accélérer ou le ralentir par exemple. Ici, cela semble être le cas. Les habitants en questions, hommes et femmes, sont ralentis, presque 10 ou 20 fois moins rapide que nous. De plus, immobiles, il semble qu’ils disparaissent à la vue. Quand ils s’expriment c’est avec une lenteur à rendre fous leur interlocuteur. Ce n’est pas sans difficulté, en dehors de leur capture, que nous avons pu échanger avec eux. L’un d’eux, qui se dit serviteur de la mutique, qui est à l’origine de la tentative de destruction des pierres. Ce dernier nous a informé également qui ne fallait pas que l’on fasse du bruit au risque de mettre en colère la mutique. Pire encore, quand nous l’avons relâché, il a préféré se suicider en se noyant, plutôt que de nous laisser une possibilité de le suivre.
    D’autres habitants, au nombre de 5 et presque aussi lent que cet individu, sont plus conciliants. Mais ils n’ont pas sur nous en dire plus sur cette affaire. De plus, ils semblent vivre chichement, de plantes et de pousses.

    Mais revenons en à cette étrange maison aux féeriques. En effet, Sylver, Zephyr, Prolix, Henry (custos Prolix) et Aslinn (Custos de Zephyr) s’y rendent pour y étudier les faeries qui y vivent et que l’on peut y croiser la nuit. cet endroit réunis certains féeriques qui chantent, content de la poésie et dessinent sur les murs de la bâtisse en ruine lorsque l’on y laisse de la nourriture et de la boisson. les fées ou gnomes qui peuplent la maison sont nombreuses et mesurent entre quelques pouces et jusqu’à 3 pieds de haut. Au moment d’un solstice ou d’une équinoxe, la magie s’exprime via les actions menées par les gens empreint du don, que ce soit sous la forme d’un parchemin couvert d’écritures ou de dessins, et génère des pions de Créo.
    Sur le pas de la porte de cette maison, après cette découverte, le groupe est interrompu dans sa conversation par la cavalcade d’un jeune garçon poursuivi par un groupe de 4 individus armés dirigés par un cinquième homme habillé de larges robes. Le jeune garçon, habillé comme une jeune moine, il en a la tonsure, se réfugie derrière les jambes de Sylver.
    L’homme qui s’approche du groupe à l’abri derrière ses hommes d’armes possède une prestance étrangement magique. Il dit s’appeler Corest et exige que nous lui donnions l’enfant. Sylver, sans paroles ni gestes, tente un sort de sommeil sur Corest. Le sort semble échoué ou buter sur une forte parma magica. Sylver s’exclame alors, assez surpris : “Par Bonisagus, quelle étrange affaire !”. Cela semble faire réagir Corest qui ordonne finalement à ses hommes de saisir le jeune garçon de force. Sylver ne s’y oppose pas, sentant que la situation est délicate et que son groupe n’est pas en position de force.

    Corest et ses hommes emmènent donc l’enfant et reprennent leur route qui les emmènent vers la forêt.

    La suite de cette affaire, nous a été rapportée par une tierce personne. Je ne fais que rapporter maladroitement ses propos. Veuillez pas avance me pardonner.

    Cette personne, qui s’appelle Dywan, a suivi le groupe de Corest. Il a découvert au coeur de la forêt que ce dernier avait une sombre manoeuvre en cours. Corest a en effet tracé une sorte de cercle de couleur rouge dans lequel est retenu une admirable monture blanche, une jument magnifique et d’une taille rare, sinon exceptionnelle. Unique en un mot. Pendant qu’il tente de l’amadouer, ou de la prendre sous contrôle, ses hommes d’armes, au nombre de 6, assurent une veille à la fois vigilante et presque étrange, telle des statues de guerriers. Toutefois, certains d’entre eux se relaient pour manger un morceau ou dormir. Le jeune garçon est retenu par l’un des fiers à bras de Coster. Dywan nous raconte qu’un énorme chien gris s’est soudainement jeté sur les épaules de cet homme, lui a mordu le mollet, puis, se glissant sous les jambes de l’enfant telle une monture sous les jambes de son cavalier, l’emmena dans la forêt pour le soustraire à Corest et à ses gardes.

    Parvenu à les semer, l’enfant et le chien se réfugièrent chez les parents de Dywan qui avait pris soin de se cacher également à proximité de l’enfant.  

    Pendant ce temps, Sylver et ses compagnons, fort intrigués par les événements, comprennent que cette affaire cache quelque chose d’étrange. C’est Zéphyr, capable de se transformer en chouette, qui parvient à suivre le chien et l’enfant jusqu’à chez Dywan alors que ces derniers quittent la forêt. Le groupe de Sylver, informé par Zephyr, s’y rendent. Après un concours de circonstances, les uns et les autres comprennent que Dywan est un changeforme et ce dernier se doute que ces personnes qui viennent de le trouver ont des capacités magiques.

    Après avoir discuté de la situation et interrogé l’enfant, qui se nomme Hervé, ils apprennent que ce dernier vient d’un monastère à quelques lieues d’ici. Allant à la récupération de champignons et de plantes médicinales, il a assisté à la capture de cette jument unique par Corest qui a usé de son sang pour tracer un cercle rouge afin de la capturer. Surpris par les gardes, il s’est enfui et est parvenu jusqu’à la maison aux féeriques. La boucle est bouclée.

    Sylver est venu nous chercher à l’aube suivante et est parvenu dans le très court laps de temps où l’accès à notre alliance est possible, a récupérer Gowan et Duncan. Hervé y est déposé car sa connaissance de l’affaire pourrait ébruiter le fait que certain d’entre nous sont mages.

    Nous prenons la route de la forêt guidés par Dywan. Une fois sous le couvert des frondaisons des arbres qui la composent, nous avançons prudemment vers l’endroit où se trouve retenu la jument.
    Zéphyr, sous forme de chouette, tente pendant la nuit qui suit de sauver la jument en effaçant le cercle. Ce qu’elle ne parvient pas à faire. Toutefois, elle ne perd pas tout son temps et parvient à découvrir que la jument est une féerie. Après ses renseignements obtenus sur les actions de Corest qui semble définitivement un être doué de magie, nous, mages, après un court conciliabule, sommes convaincus que Corest et sans doute un mage parallèle ou un mage de l’ordre d’Hermès. Ce dernier interagissant avec la Féérie dans la perspective de lui nuire alors le le serment de l’Ordre d’Hermès s’implique alors : Soit lui faire cesser son action, soit, s’il est mage parallèle, tenter de lui faire rallier l’Ordre ou le détruire...
    Cependant, sur le trajet, nous sommes subitement menacés par des animaux de la forêt menés par un immense cerf aux bois majestueux. Nous nous préparons à nous défendre quand le cerf nous adresse la parole en nous demandant ce que l’on fait dans sa forêt. Il est un seigneur féérique nommé Ulfaidth et cette forêt est son royaume. Nous lui expliquons notre démarche et il finit par nous dire de nous occuper du mage pendant qu’il tentera de sauver la jument blanche qui se nomme Faihneghaine.

    Parvenu à la clairière, notre présence est rapidement découverte par les hommes de Corest. Ce dernier semble à la fois surpris et décidé à nous repousser. Ses hommes dévoilant leurs armes se tiennent prêt pour nous recevoir. Prolix, d’habitude en retrait demande soudainement à Henry d’attaquer. Le combat s’engage alors. Quitte à y aller, autant profiter de la surprise se sont s’en doute dit les uns et les autres. Rapidement deux des hommes de Corest s’écroulent, les premiers sortilèges fusent et s’abattent sur le mage au coeur de la clairière. Ce dernier répond en contrôlant magiquement l’un de nos hommes qui s’apprêtent à décocher une flèche sur Gowan. Gowan est blessé. Mais Corest subit le courrou de tous les autres mages et est rapidement atteint par de multiples projectiles, qui de feu, qui de cristal, l’abattent enfin.

    La jument, membre de la cour féerique du Cerf, semble assez rebelle à l’autorité de ce dernier. Mais elle est sauve. Les hommes de Corest, enfin délivrés de son contrôle mental dont il semblait être un spécialiste, nous expliquent venir d’un village à quelques lieues au sud qui s’appelle Fulne.  

    Hervé pourrait être amené à rester à l’alliance. Dywan pourrait devenir un allié très utile. Une fois les uns et les autres mis à l’abris, j’accompagne avec Prolix les rescapés de la troupe de Corest jusqu’à leur village et nous profitons de l’occasion pour récupérer son laboratoire (de valeur 0 soit 2 saisons pour le remonter, la première pour le porter à -3, la seconde saison pour amener son score à 0) et quelques équipements (dont une dague de belle facture dont la poignée et ornée d’une hématite, 2 pions de créo, 3 d’intellego, 4 d’auram et 8 de mentems).

    Nous prenons également contact avec le monastère à proximité de Fulne, monastère dont est originaire Hervé d’ailleurs. Les moines nous expliquent que le village de Fulne, une fois Corest arrivé, avait soudainement coupé tous contacts avec tous leurs voisins. Nous avons également pris l’attache des moines auprès du bibliothécaire pour trouver des solutions nous arrangeant nous comme eux. Nous leur fournissons des peaux, et eux pourraient nous fournir des tomes vierges. À cette occasion, le moine Benoit nous évoque l’existence d’un dragon des cavernes.


    _________________
    Gruagach et ses gruagachans ont été vaincus... Mais sachez que cela ne les a pas empêchés de faire un dernier pied de nez aux Diednés... Juste par vengeance...
    Ne Obliviscaris
    avatar
    MJ
    Admin

    Messages : 1115
    Date d'inscription : 17/04/2014

    Re: [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Message par MJ le Mer 20 Aoû 2014 - 18:11

    Merci pour ce second résumé dont j'ai juste corrigé quelques erreurs (la race du chien et sa taille par exemple.)

    Je précise également que vous avez en discutant avec Benoit le bibliothécaire appris que celui-ci était un ancien apprenti de l'ordre d'Hermés.

    A l'issu de tous cela Volger vous a également annoncé sa volonté de rejoindre l'alliance au printemps suivant.

    Par contre au final que faites vous d'Hervé ?
    avatar
    Prolix
    Maitre mage
    Maitre mage

    Messages : 543
    Date d'inscription : 24/04/2014
    Age : 44
    Localisation : Ecosse

    Re: [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Message par Prolix le Sam 23 Aoû 2014 - 21:57

    Nan, j'écrirai pas....je suis incompréhensible :-)
    avatar
    Sylver
    Mage confirmé
    Mage confirmé

    Messages : 320
    Date d'inscription : 27/04/2014

    Re: [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Message par Sylver le Dim 24 Aoû 2014 - 13:41

    - Je me suis engagé auprés de Dywan pour lui assuré protection. Ne sachant pas si le mage que nous avons tuer étais seul, avais des alliés... des disciples... mon offre de protections est toujours valable et renouvelé auprès de lui........... Et j'insiste auprés de lui en ce sens et en disant qu'il pourra de ce fait revoir Dywan plus facilement.
    avatar
    Duncan
    Mage confirmé
    Mage confirmé

    Messages : 421
    Date d'inscription : 24/04/2014
    Localisation : Dun Loch

    Re: [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Message par Duncan le Dim 24 Aoû 2014 - 14:10

    De "hervé" tu veux dire ?


    _________________
    Gruagach et ses gruagachans ont été vaincus... Mais sachez que cela ne les a pas empêchés de faire un dernier pied de nez aux Diednés... Juste par vengeance...
    Ne Obliviscaris
    avatar
    MJ
    Admin

    Messages : 1115
    Date d'inscription : 17/04/2014

    Re: [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Message par MJ le Dim 24 Aoû 2014 - 14:28

    Je pense en effet qu'il parle d'Hervé qui pourra revoir Dywan plus facilement.

    Pourrais tu me préciser comment tu lui présentes la situation. Lui dis tu que Corest est mort ou pas. Lui parles tu des féériques et de ce qu'est devenu la jument ? En gros dis moi ta façon de lui dire les choses car actuellement il vous est reconnaissant de l'avoir secouru des griffes de Corest mais le lieu où vous l'avez emmené ne le rassures pas tellement (pour tous dire cette brume lui fait peur).
    avatar
    MJ
    Admin

    Messages : 1115
    Date d'inscription : 17/04/2014

    Re: [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Message par MJ le Sam 30 Aoû 2014 - 18:03

    Gain xp lié à l'aventure : 5 points

    Je rappelle que ceux qui veulent prendre ces xps doivent les substituer à ceux de leur saison d'été et non sont pas cumulables avec ceux du précédent scénario.

    Bien entendu toute substitution se fera au dépourvu de l'activité qui était prévu a cette saison.
    avatar
    Prolix
    Maitre mage
    Maitre mage

    Messages : 543
    Date d'inscription : 24/04/2014
    Age : 44
    Localisation : Ecosse

    Re: [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Message par Prolix le Dim 31 Aoû 2014 - 19:22

    Moi je les prends pas.....
    avatar
    Prolix
    Maitre mage
    Maitre mage

    Messages : 543
    Date d'inscription : 24/04/2014
    Age : 44
    Localisation : Ecosse

    Re: [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Message par Prolix le Mar 2 Sep 2014 - 12:43

    Prolix a écrit:Moi je les prends pas.....
    Heu, je vais après réflexion les prendres....pour le MJ voir dans mon sanctum.

    Contenu sponsorisé

    Re: [1222 S4 Eté] La maison aux féériques (Scénario)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 18 Déc 2018 - 22:19