Ce site est destiné au joueur de la saga écossaise d'Ars Magica


    [1230 S2 Eté] Le Grand Tribunal de Durenmar

    Partagez
    avatar
    Prolix
    Maitre mage
    Maitre mage

    Messages : 539
    Date d'inscription : 24/04/2014
    Age : 43
    Localisation : Ecosse

    [1230 S2 Eté] Le Grand Tribunal de Durenmar

    Message par Prolix le Dim 14 Oct 2018 - 12:35

    Rappel :

    Au début du printemps 1230, Vivien le quaesitor de la maison Merenita repasse par votre alliance.

    Il a ouvert l'instruction à charge contre la Praeco et informer la Quaesitor en chef de votre tribunal de l'affaire. Il a pris la décision que cette affaire serait traiter par le Quaesitor en chef du Grand Tribunal et qu'il serait présent pour l'aider dans cette tâche.

    De fait, il vous demande d'être présent (au moins pour votre chef) au Tribunal à titre de témoin (Il faut comprendre cette demande comme étant une obligation). De plus il s'est arrangé pour croiser le Prince de Vent Gris et lui a aussi demandé de bien vouloir se présenter au titre de témoin et de victime.

    Pour sa part il part dès le soir même pour se rendre à Durenmar informer de l'affaire.

    ***

    La plupart des mages voyagent par les fameux portails d’hermès, via une contribution d'un pion de Vim par personne. Gowan, égal à lui même refuse de traverser les terres anglaises et perdra donc la saison de Printemps. Prolix, accompagné d'Henry, décide de se joindre à lui, malgré ses quelques protestations d'usages.

    Une arrivée par le portail dans une pièce fortifiée avec des meurtrières. Durenmar, une alliance isolée dans les bois (forêt noire, les prochains villages sont à minima à deux semaines de marche) en avec une aura magique forte (+7) et une Aegis puissante (amplitude de 18). Le lieu se compose de plusieurs tours dont deux plus grandes. Des clairières disséminés autour accueillent les différents mages qui vont se regrouper par maison. Tout est à la charge des visiteurs, l'accueil par  Durenmar reste assez spartiate et minimum. Rien d'étonnant, de 150 à 200 mages sont présents.  A noter qu’un système de procurations permet à une trentaine de mages de sa faire représenter.

    A titre d'information, la fameuse bibliothèque de cette alliance est difficile d'accès. En effet, nombreux sont les mages postulant pour être de simple lecteur. En conséquence, même pour seulement deux saisons d'étude, il faut réserver plusieurs années à l'avance.

    Le Grande Tribunal – pendant 5 jours, les maisons vont débattre, et bien entendu, nous jeunes mages, sommes que de simples observateurs.  Le sujets principaux seront -le monde vulgaire et l'ordre – les changements dans l'ordre – les conflits internes et extra-tribunaux. Seule Prima, Primus et quasitor peuvent proposer des sujets de discussion à voter.  Les maisons se réunissent dans l'après midi et le soir viennent le détail des déclarations et des décisions du Grand Tribunal.

    ***
    Le monde vulgaire et ordre Hermès

    Le premier jour, L'archimage Murion, Prima et Quasitor de la maison Bonisagus, intervient le premier, exige, dans un pure soucis d'unification de la magie, la fin des magies parallèles et exotiques. L'évolution de ces magies est proscrite, recherches inclues. Le maintien de l'unité et de la protection de l’Ordre est à ce prix. Avant tout une directive à suivre, qui laisse en fait la règle du "pas vu, pas pris". Une déclaration certes autoritaire, mais non soumis au vote. La maison Guernicus souligne calmement le paramètre illégal de cette mesure.  

    Qualifrax de Jerbiton, du tribunal du levant, informe de l'arrivée imminente des barbares de l'Est qui sera bientôt une menace pour l'Ordre. Le sujet ne semble pas passionné l'assemblée, tout comme les croisades en Orient ou les Cathares en Provence.

    Dans le cadre des réunions de maisons, il y a peu d'inter-actions, nous sommes bien de le rôle pur et simple d'observateur. Au sein de la maison Jerbiton, Prolix raconte les dernières histoires du Tribunal de Loch Leglean, qui passionnent les confrères.

    Le second jour, la Praïco de Loch Leglean, intervient pour obtenir de ne pas tuer à "tort et à travers " les normands, ce qui rappelle juste la règle simple de ne pas intervenir dans le vulgaire et ne pas exposer nos membres.

    Le troisième jour, pour les changements dans l’Ordre, les bibliothèques vulgaires ont désormais la même protection qu'un apprenti.

    Le quatrième jour, pour les résolutions de conflits, deux sujets principaux occupent l'assemblée.

    Le premier concerne le choix du  Praïco du tribunal de Normandie. En effet, un conflit sur le choix du titulaire oppose deux mages, deux prétendants. Après de longues discussions; Prunelle de Merinita, à priori challenger (avis du rédacteur), est choisies, à une très courte majorité.

    Le second concerne le Tribunal de Loch Leglean. En effet, pour mémoire, notre alliance à informé les plus hautes autorités, sur le comportement de la Praïco, qui par ses agissements, à contrevenu au code, mis en danger notre alliance. Pour obtenir l'alliance de Crun Clach, dans les Low land, en 954 (le tribunal existe depuis 780), elle avait gagné un défi contre le maître des lieux, un prince féérique bien connu chez nous pour nous embêter un peu voir beaucoup. Il est stipulé que Vent-Gris ne peut pas témoigner. Dans les débats contradictoires, elle dénonce lé présence d'une mage de la maison Merinita de notre Alliance en lien très étroit avec le dit prince féérique. L'ensemble de son argumentaire est jugé insuffisant, si bien qu'elle est condamné à la mise à mort de son familier et son alliance doit vider le lieu de Crun Clach. De plus elle perd sont titre de Praîco. Elle doit aussi dédommager les membres de son alliance en vis. Le prochain Praîco sera choisit lors de notre prochain tribunal en 1230 par nomination des quasitors.

    Il est déclaré aussi, pour le Tribunal de Loch Leglean, le renforcement de la maison Mercere avec huit toques rouges qui seront dirigés par Prolix, qui n'est pas de la maison Jerbiton, mais bien de la maison Mercre. Il semble que cette nomination et cette découverte sur Prolix ne semble pas éveiller de contestation, à part bien sûr celle de la maison Jerbition, qui hurle à la trahison. Ce renforcement sera accompagné aussi par l'arrivée de cinq Quasitor, qui auront la possibilité de créer un alliance dans les deux ans dans le tribunal. Le tribunal informe donc que la Quasitor actuelle est rappelée par la maison mère pour s'expliquer sur SA vision du code hermétique.

    Prolix évoque avec Sylver sur sa véritable maison et sa nouvelle fonction au sein du Tribunal. Sylver assure aux autres membres la loyauté de Prolix et un vote de confiance à l'unanimité confirme Prolix comme un membre de confiance de l'alliance. Le nouveau prestige hermétique de Prolix fait passer l'alliance du statut de printemps à l'été.

    Prolix obtient gracieusement de la maison mercere un lieu d'installation probable pour l'alliance éventuelle des cinq quasitors (une île au large d’Édimbourg avec deux sources de vis).  

    De retour, Prolix revient avec deux toques rouges d'origine italienne, avec donc le soucis de ne pas parler le gaélique. Prolix demande donc à Arthur contre une rémunération à définir, d'enseigner la gaélique à tous les toques rouges d'origines étrangères.

    Notre alliance se pose la question du devenir de l'alliance déchue de Crun Clach (passage en Hiver) avec ses quatre mages, dont, pour rappel, un recherché dans un autre tribunal.  Le conseil vote pour une main tendue à Crun Clach, de les aider, du moins pour trois des quatre mages restant, potentiellement non liés au crime de Katlyn, ancienne Praïco, mais toujours cheffe de l'alliance. [De mémoire, aucun des trois mages n'a donné une éventuelle réponse].

    Au printemps 1231, un toque rouge est envoyé à Horsingas pour se faire connaître, le second envoyé à Crun Clach (avec des messages pour les trois mages ciblés par la politique de la "main tendue"). Cela nous permet d'apprendre, que Crun Clach est vide de ses habitants habituels, et le toque rouge y à croiser le prince de Vent-Gris.

    A noter aussi, l'arrivée d'Ulrich de Gottigen, quasitor d'origine allemande d'une quarantaine d'année au prestige hermétique reconnu (d'après Prolix, rigoureux et incorruptible, voir casque à pointe), accompagné avec trois hommes d'arme, mais pas d'Hoplite (son hoplite officiel est resté dans le tribunal du Rhin). On comprend que le tribunal sera partagé entre deux quasitors, et notre alliance sera dans l'air de travail d'Ulrich, c'est à dire la partie sud.  La partie nord sera pour Paul Okolay, quasitor plus expérimenté. Les trois autres arrivants sont un avocat, un enquêteur magique et un Hoplite.

    A l'été 1231, les quasitors s'installent sur l'île. Par les toques rouges, nous apprenons que les membres de Crun Clach se sont installés près de leur ancienne alliance, à quelques lieux. Un des mage (celui recherché dans un tribunal) est parti en début d'année, Yann semble très tendu, Alexander peu causant et Katlyn est toujours là. Ils vivent dans des conditions misérables mais travaillent à une construction souterraine.

      La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 7:45